Aujourd’hui nous allons parler du tout nouveau jeu en vogue dans le monde entier (notamment plus de 7,5 millions de téléchargements rien qu’aux Etats Unis) : Pokemon Go. Développé conjointement par Nintendo et Niantic (ancienne filiale Google) ce jeu semble une excellente idée pour relancer le monde Pokemon sur le marché. Mais quels dangers peuvent se cacher derrière ce jeu ?


Liberté informatique et protection des données

Comme vous le savez sans doute, ce jeu utilise une technologie à ce jour extraordinaire, la réalité augmentée. En effet, grâce à votre téléphone mobile (Androïd ou Apple) et en particulier grâce à sa caméra et la géolocalisation, vous êtes libres de parcourir le monde pour la chasse aux Pokemon.

C’est magique, on peut à la fois faire du sport et du tourisme tout en s’amusant avec nos amis Pokemon. Mais à quel prix ? 

1. En bon client, je donne accès au contenu de mon téléphone à Nintendo et Google

Bon ok, je vous l’accorde vous le faisiez déjà en utilisant votre smartphone ou iPhone. Mais cette fois-ci, ces données sont ouvertement partagées avec une entreprise commerciale du nom de Nintendo qui pourra directement grâce à ces données évaluer votre (et celui de vos amis) potentiel client.

Questions à se poser : « Vos données seront elles bien en sécurité ? A quoi vont elles réellement servir ? »

2. Liberté informatique et données personnelles 

Pour les moins informés d’entre vous, il existe en France (et nous sommes les seuls dans le monde cocorico !) un organisme de contrôle des libertés informatiques et des données personnelles : la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

Précédemment je vous parlais que Nintendo aurait accès à certaines données pouvant se montrer sensibles de votre téléphone (données personnelles, géolocalisation, applications utilisées, mots de passe,…etc.

Questions à se poser : « Ces données auront elles uniquement un but commercial ? Aura t’on un droit de regard sur notre référencement ? »

QUE DIT LA LOI ?

Le droit d’accès « direct » est prévu par les Articles 39, Article 41, Article 42  de la loi du 6 janvier 1978 modifiée.

En exerçant son droit d’accès, la personne peut s’informer  :

  • des finalités du traitement,
  • du type de données enregistrées,
  • de l’origine et des destinataires des données,
  • des éventuels transferts de ces informations vers des pays n’appartenant pas à l’Union Européenne.

Source : www.cnil.fr


Les comportements dangereux

1. Danger pour vous même : manque de vigilance

Le jeu étant (officiellement) déjà dans beaucoup de pays dans le monde entier, nous avons déjà pu constater le manque de vigilance (et peut être d’intelligence) de certains joueurs allant jusqu’à prendre tous les risques pour capturer un Pokemon.

Quelques exemples ? Un jeune homme traversant une autoroute, un jeune homme entrant sur une base militaire en chassant des Pokemon, des joueurs jouant au volant de leur voiture provoquant des accidents, quelques petites chutes de joueurs sans incidence, …etc. Vous l’avez compris, certaines personnes sont tellement absorbées par le jeu qu’ils en oublient le monde qui les entourent.

2. Comportements malveillants et vols

Nous rencontrerons toujours dans la vie des personnes malveillantes cherchant tous les stratagèmes pour faire acte de violence, vol, intimidation, …etc. « Oui mais les arnaques et les rackets ça peut arriver à n’importe qui, n’importe quand ! » On est bien d’accord mais si les victimes arrivaient directement dans le piège des malfrats (par exemple en devenant un pokestop) c’est quand même plus pratique pour eux.

Mon conseil pour ce genre de comportement serait dans un premier temps de ne pas faire la chasse seul, toujours vous déplacer en groupe et faire preuve de prudence notamment en évitant les endroits peu fréquentés : on serait tous tentés d’aller chercher ce Pikachu qui vous nargue au fond d’une ruelle bien sombre !

3. Gare aux prédateurs sexuels

Ce message s’adresse plus particulièrement au jeune public et aux femmes qui statistiquement sont les deux publics les plus susceptibles de rencontrer ce genre de situation.

« Suis moi derrière les buissons je vais te montrer mes Pokemon rares, je pourrai même te les donner »

Mon discours pourra sans aucun doute vous paraître sombre et pessimiste voir même débile. Mais je préfère vous mettre en garde que de ne rien dire.

4. Etat d’urgence et terrorisme

Nous ne sommes pas sans savoir que nous traversons une période dangereuse aussi bien en France que dans le reste du monde. Je comprends également que nous en avons marre de subir la violence de fanatiques et de voir jours après jours la violence monter de plus en plus et qu’un petit jeu comme Pokemon Go nous permettrait de nous rapprocher et nous redonner la joie de vivre.

Mais de vous à moi, IMAGINEZ vous êtes un terroriste, vous avez appris que mercredi à 18h il va y avoir plus de 2000 personnes qui vont se réunir dans un parc et que bien entendu les autorités n’ont pas été sollicitées pour mettre en place des mesures de sécurité. Vous n’iriez pas là bas avec une ou plusieurs armes à feu voir une bombe pour montrer à ces occidentaux que mon dieu c’est le meilleur et que je suis prêt à mourir pour lui ?


J’espère que cet article vous aura plu et que peut être vous vous rappellerez de ces quelques lignes lorsque vous y jouerez. Prenez soin de vous et restez prudents un Pokemon peut en cacher un autre.